Mots-clés

, ,

Voici enfin (mieux vaut tard que jamais) le manuel pour réaliser un digesteur Low-Tech, que nous avons réalisé au Bénin.

Pour nous le biogaz est vraiment une énergie renouvelable très intéressante :

  • Sa production est sans intermittence
  • Il peut être stocké
  • Il peut être valorisé à distance via les réseaux de gaz naturel
  • Il peut satisfaire tous les besoins énergétiques (chaleur, électricité, gaz et
    carburant)

Ce manuel a pour objectif de permettre à toute personne motivée la réalisation d’un digesteur afin de produire du biogaz et ainsi faire un pas vers l’autonomie énergétique, la lutte contre le réchauffement climatique et la valorisation des ressources locales de biomasse.

Ce manuel décrit ainsi:

  • les principes de cette technologie de digesteur,
  • le dimensionnement en fonction du besoin énergétique et des ressources disponibles,
  • une liste indicative du matériel nécessaire,
  • le détail des étapes de la construction,
  • des conseils pour le démarrage et l’exploitation,
  • ainsi qu’une liste de problèmes susceptibles d’être rencontrés et comment y remédier.

Le principe est simple : C’est une grosse vache en plastique que vous allez nourrir pour récupérer le méthane qu’elle produit!

Ce projet est parti des nombreuses vidéos trouvées sur internet, dont la plus représentative est celle d’un digesteur en Inde : https://www.youtube.com/watch?v=r8NcSyHjvyA (ARTI Compact biogas plant step by step Construction Part 2)

Sauf que ce qui parait simple en vidéo soulève de nombreuses questions dès lors que l’on se lance dans la réalisation, et ce qui semble fonctionner parfaitement dans une vidéo n’est pas forcement aussi rose dans la pratique…

Il existe déjà d’autres guides de réalisation de digesteur, mais souvent :
• ils concernent des digesteurs de démonstration de très petite capacité,
• ils ne sont pas assez détaillés : dans un manuel pas à pas, il n’est pas possible d’adapter de manière autonome si les choix de design qui ont été faits ne sont pas expliqués
• ils se limitent à la réalisation : sans explication sur le dimensionnement, difficile encore une fois au lecteur d’adapter la solution à son besoin ou son gisement disponible.

Il nous a donc semblé pertinent de faire notre part en essayant de synthétiser et partager nos connaissances sur le sujet et les enseignements de notre expérience.
D’où l’intérêt de faire un manuel plus complet pour faciliter la réalisation et l’adaptation de cette solution à différents contextes.

Dans notre cas il s’agissait donc de l’Afrique de l’Ouest (Bénin) avec un gisement de déjections bovines, à destination d’entrepreneurs villageois pour substituer le biogaz à l’essence dans l’alimentation de leurs groupes électrogènes.

A noter que ça marche pour tout type de biomasse fermentescible, ce sont juste les performances qui vont varier (comme dans la nature, certaines choses se décomposent plus vite que d’autres).

Voici le lien pour accéder au manuel : http://www.fichier-pdf.fr/2015/04/01/manuel-realisation-digesteur-v1n-300dpi/preview/page/1/

Avis aux amateurs! Nous sommes disponibles pour répondre à des questions si vous souhaitez vous lancer.

Ça nous aura occupé un bon mois, vu les difficultés à trouver les pièces nécessaires là-bas (pourtant uniquement des pièces standards je vous rassure) et le temps de lancer la réaction (avec l’harmattan il faisait trop froid et les bactéries ne travaillent que s’il fait chaud! Oui même au Bénin il est possible de se cailler les fesses…). Mais en ce qui concerne la réalisation en elle-même ça se fait en une ou deux journées, sans avoir de connaissances particulières (contrairement aux solutions maçonnées habituellement retenues qui nécessitent de faire du Génie Civil).

Et oui ça marche :

20150203_174538 (Copier)

(Bon ok il s’agit là de la première flamme quand le biogaz est pauvre en méthane, mais la flamme bleue en fonctionnement normal ne se voit pas bien sur les photos^^)

Voilà ça n’est pas grand chose, mais on est tout de même contents de l’avoir fait de A à Z, et ça se voit non? 😀

20150211_093451 (Copier)

Plus de photos descriptives dans le fichier !

Nous avons en parallèle travaillé sur la digestion de jacinthes d’eau: Il s’agit d’une plante invasive très difficile à éradiquer et qui gangrène les lagunes locales, et donc pourquoi ne pas en faire une ressource en la transformant en gisement énergétique? Cela permets de faire d’une pierre deux coups : Produire de l’énergie tout en maitrisant la prolifération de la plante et donc ses impacts négatifs sur les eco-systèmes.

On espère que l’entreprise qui travaille sur le sujet arrivera à mettre en place sa bio-raffinerie!

Publicités