Mots-clés

, , ,

IMG_20140323_155753Voici quelques photos de la FabLab de Grenoble où nous allons réaliser une (voire 2 !) éoliennes, et peut-être une imprimante 3D. La FabLab est située dans le très charmant quartier St Laurent, à Grenoble, avec une super vue sur Belledonne, ce qui ne gâche rien…

Oui, le responsable qui était avec nous nous a regardés bizarrement au moment de sortir Touffu… va falloir s’habituer je crois ^^
Un ou une FabLab (selon que l’on traduise l’anglais Fabrication Laboratory, par « laboratoire de fabrication » ou par « Fabrique laboratoire ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets.
Les FabLabs sont basées sur les principes d’ouverture et de collaboration. Elles s’appuient sur des machines de fabrication numérique et des réseaux qui permettent de s’échanger des fichiers dans le monde entier. Un objet peut donc être conçu dans une FabLab, fabriqué dans une autre et amélioré dans une troisième. L’appropriation que le logiciel libre a facilité, s’étend maintenant aux matériels libres (ou Open Hardware).
Le fait d’utiliser des machines-outils permet de s’affranchir d’un frein à la réalisation qui est la compétence manuelle (on peut avoir de bonnes idées et 2 mains gauches !<= comme nous, pour les 2 mains gauches? Ah non pardon, comme Adeline ^^, ou le DIY, Do It Yourself pour les nuls).
Les outils numériques du FabLab de Grenoble sont :
• Une fraiseuse numérique de précision
• Une découpeuse laser, voici ce qu’elle peut réaliser:   IMG_20140318_200936 ou alors ça (oui Adeline imagine très bien cette jolie chose sur sa table de nuit ^^): http://fablab.ccsti-grenoble.org/node/114
• Des imprimantes 3D de petite taille
Avec ça et quelques outils plus classiques, nous envisageons de construire une éolienne verticale à vitesse constante :

Eolienne vitesse constante

Source : http://www.onpeutlefaire.com/construire-une-eolienne-a-axe-vertical
Plus le vent souffle fort, plus les pâles se referment et donc la surface offerte au vent diminue. L’avantage de cette fonctionnalité est d’avoir une génération de courant plus stable qu’avec une éolienne classique (ils utilisent des boites de vitesse géantes sur les grandes éoliennes type EDF).
Le choix d’une éolienne verticale est lié à sa capacité à démarrer avec un vent plus faible qu’une éolienne à axe horizontal, ce qui permet une production de courant plus régulière, même si on perd en rendement.
Pour le moment, nous avons prévu de réaliser les pâles en fibre de verre/epoxy (moule en bois fait à la fraiseuse numérique) et les éléments de la structure en bois ou plexiglas (pièces faites à la découpeuse laser). Pour le reste des éléments (axes et roulements), nous essaierons de faire de la récup.
Nous essaierons également de réaliser un alternateur en bois (fils de cuivre et aimants achetés évidemment). Pour le moment nous avons commencé à dessiner les pièces des éléments de la structure avec le logiciel Open Source FreeCad. A suivre.

Nous envisageons aussi de réaliser une éolienne à axe horizontal en bois (fraiseuse numérique et découpeuse laser) pour le pompage de l’eau : Pour cette application, pas besoin de régularité de la production puisque l’on stockera l’eau dans un réservoir, donc nous préférons favoriser l’efficacité. Qui c’est qui pourra prendre une douche au Bénin pendant les coupure d’eau? ^^
Nous visons un modèle type celui préconisé par l’association Tiéole : http://www.tieole.com/index.cfm
Pour le système de pompage, work in progress…

IMG_20140323_155933

 

 

Publicités